Article publié depuis Overblog

Publié le 2 Janvier 2020

 

Un thriller ambitieux au rythme effréné. Une intrigue historique diaboliquement séduisante qui embarque le lecteur dans une course folle, de Bordeaux à Erevan en passant par le Vatican et Hong Kong, à la poursuite d'un secret qui n'est rien de moins que celui de l'humanité tout entière.

 

 
Tout ce qui est sur terre doit périr
Auteur    septembre 2019

 

Une masse sombre, inexpliquée, prise dans les glaces millénaires du mont Ararat.

Un livre interdit, gardé sous clé dans l'enfer du Vatican.

Un animal de bois, énigmatique, portant au front une corne unique.

Les indices sont là, éparpillés. Un gigantesque puzzle à reconstituer pour remonter à l'origine de toutes les religions du monde.

De Bordeaux à Hong Kong, en passant par l'Arménie, Zak Ikabi n'a qu'une obsession : en réunir toutes les pièces. Et trouver ainsi l'arche de Noé.

Embarquée malgré elle dans sa quête, la glaciologue Cécile Serval, aussi érudite que volcanique, se voit bientôt confrontée à un véritable déluge de questions. Et de balles de Kalachnikovs...

Car pour garder ce secret, certains sont prêts à tous les sacrifices....

 

 

 

POURQUOI J'AI PUBLIÉ D'ABORD SOUS PSEUDONYME

 
 
 
Ce roman est né il y a très longtemps. J'avais quinze ans quand, après avoir vu le film L'homme qui voulut être roi, m'est venue l'envie de mettre en scène un grand mystère légendaire de l'humanité... et de m'intéresser à l'arche de Noé. Des années plus tard, quand j'en ai eu achevé la première version, cette histoire s'est révélée bien plus noire et plus violente que mes romans habituels... J'ai alors choisi de la publier sous un autre nom que le mien pour ne pas désorienter mes lecteurs. Surtout, je ne voulais pas que vous achetiez ce livre parce que je l'avais signé, mais parce que l'histoire vous séduisait. Il a été amusant d'observer l'accueil favorable de ce « premier roman », loin de tout préjugé sur son auteur. Mes romans sont aujourd'hui reconnus, je l'espère, pour la variété des genres qu'ils explorent. A l'occasion de la sortie de La Dernière Licorne sous son nouveau titre, Tout ce qui est sur Terre doit périr, Tobby Rolland peut donc me rendre ma place, d'autant plus que j'espère publier à l'avenir d'autres histoires dans cette veine.

 

Rédigé par mediathequedenoyelles

Publié dans #Policiers

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article