MAUDIT MANOIR

Publié le 19 Novembre 2018

Dans le manoir de Mortelune vit une bande de monstres affreux,

méchants et bagarreurs : tu vas les adorer !

Au fin fond d'une vallée sombre et obscure se trouve le maudit manoir de Mortelune.

En voiture, impossible de la louper: c'est juste après le cimetière,

une fois traversée la petite bourgade de Saint Gilet.

Mais gare à vous si vous vous en approchez de trop près...

Car la bande de monstres, vampires, fantômes et zombies qui vivent ici sont comme les marais avoisinants: imprévisibles et toxiques.

 

 

Si vous passez un jour à Saint-Gilet,

n'hésitez pas à faire un détour par la colline

où se dresse le manoir de Mortelune !

 

 

Prenez le temps de flâner dans le cimetière en ruine,

de respirer les senteurs insolites des marais.

Profitez de rencontres inattendues !

 

 

Osez franchir les grilles du manoir.

Ainsi, vous pourrez lier plus ample connaissance

avec ses pittoresques habitants !

 

 

Peut-être aurez-vous la chance d'être invité à l'intérieur du manoir.

Dans ce cas, vous aurez l'occasion d'apprécier son confort moderne

et raffiné, puis ...

 

 

... et l'horreur des marais te fera un gros câlin avant d'aller dormir !

 

 

Pour le Professeur Van Scalpel et ses créatures de Maudit Manoir, tout a commencé dans les pages du magazine Astrapi, au début des années 2000. À l’époque, on pouvait y retrouver presque chaque semaine les aventures des locataires du Manoir de Mortelune. Entre la désespérance de Dracunaze le vampire, les états d’âme de Hans, la créature au grand coeur, les tours de magie ratés de Béatrice, les excès de Bernard le loup-garou ou les petits airs de trompette de l’Horreur des marais, il y a de quoi s’amuser en compagnie de cette étonnante troupe aussi monstrueuse qu’attachante, qui rappelle l’univers de la famille Adams ou celui de Petit Vampire.

 

 
 
Tome 1 : Les expériences de van skalpel

Le professeur Von Skalpel travaille sur une nouvelle invention : un être parfait qui ferait toutes ses volontés. Mais le premier essai est raté : la créature explose et répand une multitude d'organes dans tout le manoir, ce qui énerve beaucoup les monstres... Von Skalpel parviendra-t-il à finir son expérience au milieu de cette agitation ?

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
Tome 2 : Hans le meilleur des monstres

Dans le manoir de Mortelune vit une bande de monstres affreux, méchants et bagarreurs : tu vas les adorer ! Hans, la créature un peu loupée du professeur Von Skalpel, a un talent caché : une voix magnifique, qui fait fondre les cours. Il est devenu une véritable star ; mais ni lui ni les autres habitants du manoir ne le savent. Von Skalpel, qui a vendu ses enregistrements à une maison de disques, est bien décidé à en profiter tout seul. Mais Hans n'a pas les yeux dans sa poche, et il pourrait bien découvrir la vérité...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
Tome 3 : Les malefices de beatrice
Béatrice de Mortelune, propriétaire du manoir et descendante d'une longue lignée de sorciers, en a assez ! Assez du désordre qui règne dans son manoir, assez de toujours rater se sortilèges, assez des ses occupants qui ne pensent qu'à se battre. Béatrice va tenter de faire disparaître un par un ses encombrants locataires pour mieux se consacrer à la sorcellerie. Mais ce n'est pas si facile de se débarrasser des monstres du Maudit Manoir !

 

 

 

 

 

tome 4:  Bernard le loup garou

Bernard est bien mal en point : il a été chassé comme un malpropre du manoir pour mauvaise conduite. Il est accusé d'avoir décimé le troupeau de moutons de Saint-Gilet... Il lui faut absolument se défaire de sa malédiction ! Pour cela, Bernard utilise tous les stratagèmes imaginables... Peine perdue ! Qu'à cela ne tienne : Bernard a un plan secret. Daisy Duc, une jeune fille du village, acceptera-t-elle de l'aider ?

 

 

 

 

 
 
tome 5 : L'horreur des marais

Ce soir, c'est l'anniversaire de l'Horreur des marais, et, pour une fois, tous les monstres sont d'excellente humeur.

Pas pour longtemps, car une véritable catastrophe se prépare. L'infâme D. K. Pitt a décidé de construire un parc d'attractions paradisiaque autour du manoir de Mortelune.

La créature gluante et ses amis monstrueux réussiront-ils à faire échouer ce projet ?
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tome 6 : Le talisman de Dracunaze

Le comte Dracunaze est vraiment le plus ridicule des vampires. Laid et malchanceux, il vit misérablement dans la cave du manoir de Mortelune. Mais son jour de chance est peut-être enfin arrivé un mystérieux objet porte-bonheur pourrait bien changer sa vie. Pour l'obtenir, Dracunaze a juste besoin de l'aide de sa cousine Odette, une vampire un peu spéciale. Attention ! Les ennuis vont s'accumuler ! Et les gags aussi !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
Tome 11 : Le fiance de Béatrice

Béatrice en a assez de ses encombrants locataires ! Oui, mais elle a besoin des loyers pour faire face à toutes ses dépenses. La solution, soufflée par sa mère Céleste, serait de se marier avec un riche sorcier. Mais les murs ont des oreilles dans ce vieux manoir et les prétendants vont se bousculer : l'affreux homme d'affaire D.K. Pitt, qui rêve d'acquérir le manoir, Dracunaze qui souhaite plus que tout retrouver le faste de sa vie d'antan, et Hans, amoureux transi de Béatrice depuis de nombreuses années. Qui va bien pouvoir l'emporter ??

 

 

 

 

 

L’humour de Paul Martin ne prend pas une ride et les petites aventures qu’il propose sont toujours aussi agréables à découvrir. Surtout que les dessins de Manu Boisteau sont mis en valeur. 

Que ce soit pour une première découverte, une séance de rattrapage ou une piqûre de rappel, toutes les occasions sont bonnes pour pousser la porte de ce Maudit Manoir !

 

AUTEUR :
Paul Martin est né en 1968 à Nantes. Après des études commerciales, il devient rédacteur à Astrapi en 1991. Grâce à son imagination délirante et son humour décapant, Paul y écrit des scénarios de bandes dessinées, des jeux, des énigmes, des bricolages, et des rubriques amusantes. Il a publié une mini- série, Les monstres et l'école, aux éditions Magnard.


 

ILLUSTRATEUR :
Manu Boisteau aime se lever le matin, l'andouillette, les beaux livres, les objets idiots et inutiles, sa femme Charlotte et son accordéon, dessiner des monstres, les 45 tours, Goldorak, le soleil... mais il déteste avoir l'impression de travailler, de défaire et de refaire. Et par dessus tout, il déteste expliquer un gag ! Heureusement, il en a rarement besoin : son trait est immédiat !

 

 

L'univers comico-horrifique de Maudit Manoir comprend des créatures fantastiques.

Destinées à la jeunesse, ces histoires savoureuses permettent de passer un agréable et épouvantable moment !

 

L'univers et les personnages

 

Les habitants du petit village de Saint-Gilet ne s'aventurent jamais dans la vallée où se dresse le sinistre Manoir de Mortelune. L'usine Cogepol, dirigée par l'ambitieux DK Pitt, déverse ses déchets toxiques dans le marais attenant. Des espèces végétales et animales inédites s'y développent. Entourée de son cimetière, la bâtisse délabrée du Manoir de Mortelune n'est pourtant pas à l'abandon.

Les résidents du Manoir sont de terribles monstres. Leur activité favorite est de regarder la télévision dans le salon (le choix du programme donne parfois lieu à des bagarres), ou de jouer aux cartes ou à des jeux de société. La plupart des locataires se plaignent de l'humidité et du froid constants qui règnent dans leur repaire.

 

Béatrice la maudite

 

Dernière descendante d'une illustre famille de sorciers, Béatrice est absolument nulle en magie. Propriétaire du Manoir de Mortelune, elle fait semblant d'avoir des pouvoirs pour sauvegarder un semblant d'autorité. Grande fan des magazines de stars, Béatrice adore également les chansons romantiques de Hans. Elle ne se doute pas que ce chanteur n'est autre qu'un de ses locataires.

 

 

Céleste

 

 

La mère de Béatrice demeure au Manoir sous forme de spectre. Toujours joviale, elle cuisine pour les monstres (sa spécialité est la tarte aux blattes). Béatrice déteste lorsque sa mère traverse les murs ou la porte de sa chambre sans s'annoncer.

 

 

Professeur Von Skalpel

 

Le Professeur fut chassé de la grande ville de Nordburg à cause de ses expériences contre nature. Von Skalpel désire par-dessus tout créer l'être parfait de toutes pièces. Le Manoir est un endroit idéal pour poursuivre ses créations de monstres. Les habitants du Manoir tolèrent la présence de cet humain à cause de son intelligence. Les inventions délirantes du Professeur Von Skalpel engendrent toujours des effets secondaires dévastateurs.

 

Hans

 

Géant difforme et couturé, Hans est la seule oeuvre fonctionnelle du Professeur Von Skalpel. Ayant été assemblé avec des morceaux de récupération, Hans est loin d'être aussi beau que le souhaitait son créateur. De bonne humeur et volontaire, Hans effectue sans rechigner les basses besognes du Professeur comme nettoyer le laboratoire, déverser les déchets dans le marais ou faire les courses à Saint Gilet. Hans adore regarder les feuilletons à l'eau de rose, composer et chanter des chansons romantiques. Il est secrètement amoureux de Béatrice.

 

Dracunaze

Ce vampire, vieux de 327 ans, a perdu toute sa fortune au jeu. Trop timoré pour aller attaquer les mortels, Dracunaze survit comme il peut dans la crypte du Manoir, située entre la cuve à mazout et la chaudière. Il ne possède qu'un seul costume et quelques paires de chaussettes. Dracunaze est souvent malmené par les autres monstres car il n'est absolument pas effrayant. Contrairement aux autres vampires, Dracunaze a du mal à maintenir sa transformation en chauve-souris. Il dégage une odeur de moisi, renforcée par une haleine horrible. Dracunaze a un aspect inhumain (teint verdâtre, calvitie, oreilles pointues et crocs effilés). Comme tout vampire, il n'a pas de pouls et il ne respire pas. Dracunaze craint les chasseurs de vampires, l'ail et les crucifix. Dès que le Pr Von Skalpel s'absente du Manoir, le vampire fouille dans sa réserve de sang. Il peut détecter les rhésus et l'ancienneté du sang.

 

L'Horreur des marais

 

Dix ans plus tôt, un vagabond dénommé Franky Salsa est tombé dans le marais toxique avoisinant le Manoir. Il fut alors transformé à jamais en une gigantesque masse informe, verte et gluante. L'Horreur est ravi de sa condition et profite sans compter de la baignoire du Manoir (au grand dam de Béatrice). Jovial et aimable, il aide volontiers ses amis. L'Horreur joue affreusement de la trompette et conserve ses trésors cachés au fond du marais. Les monstres doivent passer des heures à nettoyer la substance visqueuse qu'il projette quand il éternue.

 

Bernard le loup-garou

 

Autrefois vendeur de produit de beauté, Bernard Lourdel fut transformé en loup-garou en buvant une décoction de Von Skalpel, la Liquor Canis Lupus. Il ne reprend sa forme humaine que durant les nuits de pleine lune. Bernard étant infesté de puces, Béatrice refuse qu'il dorme dans le Manoir. Il s'est donc construit une niche. Impulsif et bagarreur, Bernard le loup-garou est constamment affamé. Il ne cesse de terrifier les facteurs ou les livreurs de pizza. Depuis dix ans, il cherche sans succès à retrouver son état normal.

 

La famille Fémur

 

Les squelettes Radius et Clavicule vivent avec leurs enfants, Momoplate et Titibia, dans un caveau du cimetière. Les deux enfants adorent jouer et faire des farces aux habitants du Manoir, comme nouer la queue de Bernard le loup-garou. Titibia se promène avec Doudou, une énorme créature pacifique.

 

 

 

Gilles et Luc les zombies

 

Les frères Ledoux étaient autrefois ouvriers chez Cogepol, où ils périrent dans un accident. Luc est un grand amateur de rock - notamment des Vers Nuisants - et de jeux vidéo sanglants. Plus mature, Gilles collectionne les timbres. Gilles et Luc dépouillent les facteurs qui osent s'aventurer près du cimetière. Même leurs voisins du Manoir ont du mal à supporter l'odeur pestilentielle qui règne dans leur caveau. Les zombies conservent des produits dont les dates de consommation sont périmées depuis des années !

 

 

 

Rédigé par mediathequedenoyelles

Publié dans #Jeunesse

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article