Le nouveau roman de Maxime Chattam

Publié le 1 Mars 2019

 

« Le Signal » de Maxime Chattam,
une plume trempée dans l’horreur

 

 

Le Signal est un événement en soi. En vingt-cinq livres, c’est la première fois que Maxime Chattam se tourne vers le roman d’horreur. L’auteur s’est déjà essayé au fantastique, en début de carrière, avec Le Cinquième Règne (écrit en 1999 et publié en 2003 aux Éditions Le Masque, sous le pseudonyme de Maxime Williams), et plus récemment avec la saga de fantasy Autre-Monde. Il faut souligner aussi que la plupart de ses thrillers sont macabres, très sombres, flirtant avec l’épouvante – le fait que le Mal œuvrant dans les pages soit rationnel suffit à maintenir fermée la frontière avec l’horreur.

 

 

L’ouvrage contient une multitude de clins d’œil. Sans rien dévoiler, on peut citer sans risque la ville fictive de Mahingan Falls qui rappelle les Derry ou Castle Rock de Stephen King, l’asile psychiatrique d’Arkham cher à Lovecraft… Chattam a déjà évoqué la possibilité de revenir un jour à Mahingan Falls (le livre, d’ailleurs très beau avec ses pages bordées de noir, contient une carte de la ville qui permet de suivre le parcours des héros).

 

Maxime Chattam sait doser les éléments horrifiques et rendre son récit accessible à tous. Car au final, c’est l’histoire qui compte.

 

Maxime Chattam a prouvé maintes fois qu’il maîtrise les règles du suspense. Le Signal n’échappe pas à la règle. Surtout, il semble avoir écrit, comme à son habitude, sans limite. Le livre est même plus gore que ses thrillers. Plusieurs passages sont assez impressionnants et sanguinolants. Sans tomber dans l’outrance. Comme Stephen King avant lui, Maxime Chattam sait doser les éléments horrifiques et rendre son récit accessible à tous. Car au final, c’est l’histoire qui compte. Et celle-là est vraiment bonne…

Alors justement, que raconte Le Signal  ? Les Spencer s’installent dans la paisible ville de Mahingan Falls. Très vite, ce petit paradis va s’assombrir, les morts vont s’enchaîner et une menace revêtant différentes formes va semer le chaos. Là encore, Maxime Chattam frappe fort, nous n’en dirons pas plus mais l’origine du Mal est surprenante…

 

 

En attendant, le prochain thriller est prévu pour le printemps 2019 et une nouvelle incursion dans le fantastique dès l’automne.

 

Rédigé par mediathequedenoyelles

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article