bd

Publié le 27 Janvier 2021

Voici toutes nos nouvelles BD de l'année 2021,

les derniers tomes de nos séries phares !

 

 

Game Over, Tome 19 : Beauty trap

Le petit barbare est de retour ...

Dans de nouvelles et folles aventures qui ne se terminent jamais bien pour lui et la princesses .

 

Kid Paddle, Tome 16 : Kid N'Roses

Il passe sa vie à dégommer des monstres gluants et terrifiants. Pourtant, Kid Paddle n'est pas un agent spécial intergalactique. C'est juste un gamin, véritable pro des jeux-vidéo. Et il craint bien moins les horribles Blorks que Mirador, le surveillant de City Game, la salle d'arcade, qui n'aime pas trop qu'on secoue ses machines...

En compagnie de ses copains, Big Bang, bricoleur de génie, et Horace, le candide, Kid imagine les blagues les plus "limite" sans avoir peur de verser régulièrement dans le gore.

Rien ne résiste à l'imagination débordante du serial player !

 

Dad, tome 7 : La force tranquille

Pour s'occuper de ses filles, Dad doit veiller à garder la forme ! Alors que Panda est en pleine déprime post-étudiante et cherche un sens à son avenir, que Roxane veut sauver la planète, qu'Ondine pense surtout à son nombre d'abonnés sur les réseaux sociaux, voilà qu'en plus Bébérénice commence à parler et marcher et tout devient tout de suite plus compliqué ! Comme les factures s'accumulent dans le sens inverse des propositions de boulot et qu'il se retrouve confronté à un rival pour séduire le coeur de la belle doctoresse, Dad va devoir se retrousser les manches pour montrer ce qu'il vaut. Ce n'est pas le moment de flancher car avec la routine, la bedaine pousse...

 

Les Sisters, Tome 15 : Fallait pas me chercher !

Les deux tornades font souffler un vent de folie sur la BD !

Lorsque les parents décident de changer de cuisine, Marine se dit que serait une bonne idée pour elle d'en profiter pour changer de Sister, une moins râleuse, plus prêteuse et qui ferait tout ce qu'elle veut. Marine va s'activer pour que son plan aboutisse... Mais en fin de compte, a-t-elle vraiment envie d'avoir une sister si différente que celle qu'elle a déjà ? Car après tout, entre les chamailleries et les gros câlins, les fous rires et les envies de mordre, il n'y a rien de mieux qu'une frangine pour mettre un peu de piment dans la vie.

 

Lou ! Sonata, Tome 1

Julien Neel l’avait promis à la fin du Tome 8 de Lou ! 

Il revient pour une saison 2 intitulée Lou ! Sonata. Désormais, Lou est une jeune femme confrontée à sa vie d’étudiante qui s’installe seule (enfin presque, le chat est toujours là) dans la ville de Tygre. Les joies mais aussi certaines peines de l’indépendance, les nouvelles connaissances, se perdre dans une ville qu’on ne connait pas, le retour d’une amie, Lou continue d’avancer dans sa vie et de nous questionner via ce mélange d’humour et de sensibilité dont la formule inédite en BD fût de faire grandir son héroïne en même temps que ses lecteurs. Quand Lou débutait en 2004, c’était une enfant qui vivait seule avec une maman un peu loufoque et gauche mais toujours bienveillante pour sa fille. Il s’en est passé des choses depuis sa rencontre avec Tristan, les étés avec les copains, l’arrivée d’un frère ou la crise des cristaux ! Au fil des 8 tomes de la première saison et de toutes ces rencontres, Lou s'est émancipée et affirmée. Il est maintenant temps qu'elle apprenne à se connaître en tant qu’adulte. Entre quotidien décalé et références à la pop-culture, Lou ! est une série qui fascine par sa créativité atypique qui en fait l’une des BD les plus en phase avec son époque. Si les lecteurs ont grandi depuis 15 ans, Julien Neel également, il s’y est affirmé comme un véritable auteur, capable de surprendre ses lecteurs tout en se renouvelant.Sonata c'est une référence directe à la musique. Une musique qui a toujours nourri l’univers intime de Julien Neel. Sonata c’est la promesse de mouvement dans la vie de Lou, celle d’écrire une nouvelle partition toujours ensemble et créer cette petite musique qui vous accompagnera longtemps encore après la lecture de ce premier tome

 

Mes Cop's tome 12 : Ma première cop's du monde

Aux yeux de Jessica, rien au monde n'a plus d'importance que ses Cop's ! Et des Cop's, elle en a de toutes les tailles et de toutes les formes. Des râleuses, des chochottes, des allumées, des Cop's d'enfance, de lycée, de sorties, de drague, de coiffeur, celles auxquelles elle confie tous ses secrets et celles auxquelles elle ne prêterait même pas son chat Et si ça se trouve, tu fais partie des Cop's de Jessica sans même le savoir.
Ca vaut le coup de vérifier dans cet album.

 

Mistinguette, Tome 11: Passion écologie

Au collège Brassens, l'heure est à la défense de l'environnement ! Invitée avec ses camarades à créer un potager partagé bio ainsi qu'un hôtel à insectes aux côtés d'une horticultrice passionnée, Chloé ne se sentira pourtant pas au mieux dans ses bottes. Encouragée par sa meilleure amie et par Timothée, amoureux d'elle en secret, elle apprendra heureusement très vite à découvrir ce nouvel univers. Même à la maison, il ne sera dès lors plus question que d'écologie, quitte à froisser quelques susceptibilités !
Notre jeune héroïne réussira-t-elle à trouver les mots justes pour convaincre ? Parviendra-t-elle à communiquer plus largement pour protéger la planète ?
Cheminez avec Mistinguette sur la voie verte, à la recherche de l'idéal, là où doutes et espoirs ne cessent de se côtoyer !

 

Les Filles au chocolat, Tome 1 : Cœur cerise

Cherry et son père Paddy s'installent en Angleterre chez Charlotte, sa nouvelle compagne qui a quatre enfants. Cherry est ravie de faire partie d'une famille nombreuse. Mais à peine arrivée, elle va craquer bien malgré elle pour Shay, le petit copain de Honey. Voilà qui ne va pas arranger la cohabitation déjà difficile avec Honey, la seule à ne pas accepter son nouveau beau-père ! Alors que tous participent à la création d'une fabrique artisanale de chocolats, Cherry se retrouve partagée entre l'affection pour ses nouvelles sœurs et le charme irrésistible de Shay...

 

Voir les commentaires

Rédigé par mediathequedenoyelles

Publié dans #BD

Repost0

Publié le 3 Mai 2020

 

Après la disparition soudaine et inexpliquée des habitants de Fortville,

cinq enfants doivent se débrouiller seuls dans un monde sans adultes.

Les choses iront en empirant lorsqu’ils apprendront la vérité...

 

À travers la série SEULS, écrite par Fabien Vehlmann et illustrée par Bruno Gazzotti, on suit les aventures de Dodji, jeune orphelin de 12 ans qui vit en internat (il est victime de violence par les autres enfants et ne semble pas du tout faire confiance aux adultes) et ses amis. Bon, pour être amis, ils ne le sont pas au début. En fait, je doute que ces enfants aient eu à se côtoyer un jour, si ce n’était que de cette nuit qui a commencé sous un ciel étrange…

Le lendemain, tous les adultes ont disparu ! Mais des enfants aussi… finalement quasi tout le monde de Fortville et on se doute que c’est idem dans les autres villes. Par un concours de circonstances, se retrouvent en bande Dodji, Terry (le plus jeune aux jeux de mots hilarants, souvent malgré lui !), Leïla qui excelle en mécanique, Camille l’enfant sage et Yvan le théoricien rigolo et sympathique comme tout.

 

 

Surtout, il y a des animaux plutôt menaçants qui rôdent dans les alentours, bien qu’il n’y ait pas de zoo dans cette ville. Avec l’ingéniosité de Leïla, la bande met peu de temps à confectionner des armes anti-bêtes (parce que franchement, des rhinocéros et un tigre blanc qui veulent te bouffer, et bien ça fait peur !). Il est temps de partir, mais pour aller où? Yvan a une idée… quelques instants plus tard, ils se retrouvent sur un étage supérieur de la tour de bureaux où le père d’Yvan occupe un poste important. Camille se charge de confectionner un abri pour la nuit et Dodji utilise la carte électronique passe-partout (merci Yvan !) pour créer un appel à l’aide on ne peut plus visible (c’est qu’il est malin ce garçon !). 

Il est à noter que cette série a d’abord été créée pour le magazine Spirou et a remporté le prestigieux Prix Jeunesse 9-12 au Festival d’Angoulême 2 ans en 2007 ainsi qu’en 2010 !

Cette brillante série aborde des sujets comme l’entraide, la solidarité, la violence, l’intimidation et quelques débats quasi philosophiques ! Dans le genre : est-ce que tu sauverais ta peau sans te soucier des autres si tu étais le plus fort de la bande? Ou encore : s’il fallait sauver deux enfants du groupe, lesquels choisirais-tu et pourquoi?

Age du lectorat : 9+, selon l’éditeur Dupuis

 

La série enfin complète !!!

 

 
 
tome 1 : La disparition

Il y a d'abord Yvan, 9 ans, l'artiste rigolo et carrément lâche. Il y a ensuite Leïla, 12 ans, la garçonne énergique et optimiste. Viennent ensuite Camille, 8 ans, la naïve généreuse et moralisatrice et Terry, 5 ans et demi, le gamin turbulent et attachant. Et puis, il y a aussi Dodji, 10 ans, l'ours au grand coeur. Ces cinq enfants se réveillent un matin et constatent que tous les habitants de la ville ont mystérieusement disparu. Que s'est-il passé ? Où sont leurs parents et amis ? Ils se retrouvent livrés à eux-mêmes dans une grande ville vide et vont devoir apprendre à se débrouiller... SEULS !

 

 

 
tome 2 : Le maître des couteaux

L'éclat de la menace

Que se passe-t-il à Fortville ? Pourquoi tous les habitants ont-ils mystérieusement disparu ? Pourquoi Yvan, Leïla, Camille, Terry et Dodji ont-ils été épargnés et se retrouvent-ils seuls, livrés à eux-mêmes dans cette grande ville vide ? Mais sont-ils vraiment SEULS ? Des peluches désarticulées ou sauvagement attachées avec des barbelés sont découvertes. De mystérieux cliquetis se font entendre. Une silhouette brillant d'étranges éclats apparaît furtivement à une fenêtre.

 

Dans une ville dont les habitants ont mystérieusement disparu, cinq enfants vont devoir apprendre à se débrouiller... seuls.

Sont-ils aussi seuls qu'ils le pensent ?

 

 

 

 
 
tome 3 : Le Clan du requin

Un matin, cinq enfants constatent à leur réveil que tous les habitants de leur ville ont disparu. Les voilà livrés à eux-mêmes, loin de l'autorité et de la protection des adultes. Désormais, ils devront se débrouiller seuls. Dans ce troisième tome d'une série qui conjugue mystère, angoisse et aventure, ils quittent la ville et se réfugient dans un parc où ils retrouvent d'autres enfants de leur âge. Mais l'un d'eux a décidé de bâtir une société fondée sur la loi du plus fort.

 

 

 

 

 
tome 4 : Les cairns rouges

De retour en ville, Dodji, Leïla, Camille, Yvan et Terry ont décidé d'enquêter sur ce qui était arrivé aux parents d'Yvan. Mais la carcasse de la voiture familiale n'offre que peu d'indices. Retranchés dans un camp improvisé, les enfants renforcés par un certain nombre de membres du "Clan du Requin" accueillent un vieil ennemi : le maître des couteaux. Celui-ci, blessé, leur demande d'aller chercher Lucie, un bébé dont il avait la charge et qui a été kidnappé par des chimpanzés au comportement plutôt bizarre : ceux-ci passent leur temps à empiler des objets pour construire d'immenses cairns qu'ils inondent de peinture rouge !

 

Face à des ennemis aussi redoutables qu'imprévisibles, les enfants vont devoir faire preuve d'énormément d'imagination et d'audace pour récupérer le bébé

 

 

 

tome 5 Au coeur du Maelström

Dans une ville dont les habitants ont mystérieusement disparu, cinq enfants vont devoir apprendre à se débrouiller seuls. Mais le règne de la débrouille a fait place à celui de la survie !

Au fil des cinq albums, Dodji, Leïla, Camille, Yvan et Terry ont affronté des dangers toujours plus inquiétants et angoissants : les animaux échappés du cirque, l'adolescent attardé mental fan de couteaux, le jeune nazillon qui tyrannisait les enfants occupant un parc d'attractions, les singes kidnappeurs au comportement étrange et ultraviolent... Et pourtant, ils n'ont encore rien vu ! Suite à la mort de Dodji, leur leader naturel, les enfants décident de partir explorer la mystérieuse zone rouge. Mauvaise idée : tout se déglingue et le jeune Terry est poursuivi par Alexandre et Sélène, les deux jeunes redoutables archers qui, visiblement, ne lui veulent pas du bien.


Avec ce tome 5, Bruno Gazzotti (dessinateur de "Soda") et Fabien Vehlmann (nouveau scénariste de "Spirou et Fantasio") clôturent, en beauté mais de manière tragique, le premier cycle de ce thriller fantastique.

 

 

tome 6 : La quatrième dimension et demie

A la fin du premier cycle, les cinq enfants faisaient une terrible découverte : ils sont morts ! Ils réagissent de manière différente à cette macabre nouvelle : Camille décide d'organiser leurs funérailles, Yvan tente une séance de spiritisme « inversée » (pour entrer en contact avec les vivants), Leïla décide d'enquêter sur sa propre mort et Dodji ne renonce pas à chercher un moyen de quitter cet endroit, ni enfer, ni paradis, mais où l'on peut toujours souffrir...

Mais Saul, leur ennemi de toujours, a des visées beaucoup plus pragmatiques et tente, avec les gamins de son clan, de s'approprier un maximum de quartiers de la ville, forçant les cinq enfants à réagir et entraînant tout le monde dans une escalade de violence.

 

Avec ce tome 6, Bruno Gazzotti (dessinateur de "Soda") et Fabien Vehlmann (scénariste de "Spirou et Fantasio") démarrent sur les chapeaux de roue le deuxième cycle de cet haletant thriller fantastique

 

 

tome 7 Les terres basses

Suite à la véritable guerre de territoire à laquelle se sont livrés les deux clans rivaux, les enfants se sont enfoncés dans la zone rouge qui, elle-même, s'enfonce dans le sol. Trop tard pour faire demi-tour. Seule solution : trouver des parapentes dans un magasin de sports abandonné et sauter d'un immeuble assez haut pour s'envoler vers le sommet de la falaise. Ensuite, jeter des échelles de corde à ceux restés en bas. C'est en tout cas dans ce défi complètement fou que Dodji et Saul, les deux chefs de clan et ennemis intimes, vont se lancer.

Mais le temps presse car les phénomènes inquiétants se multiplient auprès des autres enfants réfugiés au musée : enfant-mystère qu'on ne peut voir que dans les miroirs, enfants du clan précédemment enlevés qui reviennent, hébétés et le regard vide, vers leurs amis, brume au ras du sol qui cache des créatures rampantes et terrifiantes. Les cinq enfants n'en ont pas encore fini avec la sinistre zone rouge...

 

 

 
tome 8 Les arènes

A peine Dodji, Leïla, Yvan, Camille et Terry ont-ils réussi à quitter la Zone Rouge qu'ils sont faits prisonniers par d'étranges soldats marqués d'un grand 6 dans le cou. Emmenés à Néosalem, une ville ancienne qui possède de magnifiques arènes romaines, les cinq héros vont devoir gagner le droit d'entrer dans une des "sept familles du Bien". Pour ce faire, ils vont devoir réussir des épreuves apparemment classiques mais en fait particulièrement tordues. Sans compter que les dirigeants de la ville les soupçonnent de compter parmi eux le futur chef des forces du Mal...

 

 

 

tome 9 Avant l'Enfant-Minuit

Grâce à leur victoire dans les arènes, Dodji, Leïla, Yvan et Terry ont gagné le droit de quitter Néo-Salem, laissant derrière eux Camille qui a décidé de rester près de Saul afin de veiller sur lui... et de l'empêcher de nuire, même à distance, à ses amis.

Très vite, les quatre enfants sont bloqués par la neige et un moteur défaillant. Réfugiés dans un chalet, la tension monte. Leïla pète un câble : elle en a marre de suivre aveuglément Dodji sans que celui-ci daigne expliquer à ses amis ce qu'il cherche. Car Dodji a une terrible peur : il craint d'être l'Enfant-Minuit, autrement dit l'élu du Mal. Et il est persuadé que la seule personne qui puisse le renseigner à ce sujet est le Maître Fou qu'il a entraperçu dans la montagne en arrivant à Néo-Salem. C'est donc seul qu'il décide de continuer son enquête. Ce qu'il ignore, c'est que, à peine est-il parti, Leïla, Yvan et Terry tombent entre les mains d'Achille et de ses cruels miliciens.

 

 

tome 10 La machine à démourir

Perdus dans la neige, Terry et le Maître des couteaux trouvent refuge dans un gigantesque hangar qui abrite le 5e Salon du jouet. Après avoir couru "partout comme un gros dingo pour tout essayer", Terry a une illumination géniale : avec les moyens du bord ? et une bonne dose d'optimisme enfantin ?, il va tenter de construire une "machine à démourir" qui devrait leur permettre de quitter le Monde des Limbes et de retourner dans le monde des vivants. Mais l'apparition de Camille, qui offre au Maître des couteaux une mystérieuse pierre ensanglantée, va rendre ce dernier fou de rage. Et c'est à ce moment-là que Terry va vraiment regretter d'avoir offert une tronçonneuse comme cadeau de Noël à son ami amateur d'objets très tranchants...

Loin de lui, ses amis vivent également des aventures éprouvantes : Dodji est toujours le jouet du Maître Fou qui lui fait vivre une initiation aussi absurde qu'impitoyable ; Yvan se retrouve en bord de mer dans la maison de vacances familiale ; Leïla est enfermée dans la chambre blanche pour un sommeil éternel et sans rêve...

 

 

tome 11 Les cloueurs de nuit

Yvan s'est réfugié en Bretagne, dans la maison de vacances de ses parents... du temps où il était vivant. Il survit en récupérant des boîtes de conserve dans les maisons vides et en pêchant des araignées de mer. Pour retrouver ses amis, il ne sait où aller : à Néosalem où le psychopathe Saul a pris le pouvoir ? Ou à Fortville, avec ses Terres-Basses et ses horreurs paranormales ?

Un soir, Camille lui rend visite. Par ses propos étonnants et sa connaissance incroyable des quinze familles, Yvan comprend qu'elle est l'Enfant-Minuit, l'élue des familles du mal. Camille le menace : il doit rejoindre ses amis à Fortville sous peine d'avoir la visite des cloueurs de nuit. Puis elle disparaît aussi soudainement qu'elle était arrivée.
La nuit suivante, un bus à impériale sort de la mer et déverse une horde d'enfants zombies qui, armés de clous et de marteaux, attaquent le manoir où s'est réfugié Yvan.
Commencent alors pour Yvan des nuits de veille, de fuite et de cauchemar dans l'épisode le plus glaçant d'effroi de la série.

 

 

tome 12 Les révoltés de Néosalem

Saul est inquiet : il n'arrive pas à utiliser ses pouvoirs à volonté et certains membres du Conseil commencent à se demander s'il est vraiment l'Élu du Bien et, à ce titre, leur empereur légitime. Et suite à des décisions particulièrement cruelles de Saul ? comme celle de marquer les enfants de la Huitième Famille au fer rouge ? de vives tensions sont apparues à Néosalem, rendant tout le monde très nerveux.

Pour resserrer la cohésion de son peuple, Saul décide d'organiser de nouveaux jeux... plus intenses que précédemment. Des jeux qui s'achèveront systématiquement par la mort des perdants ! Saul décide de sortir Leïla de la Chambre Blanche pour la faire participer. Armée d'un simple couteau, elle doit arriver à attaquer un candidat aux yeux bandés, posté sur une colline et qui dispose d'une mitraillette. De plus, le parcours est truffé de fils de fer barbelés munis de clochettes. Et si elle réussit cette épreuve de colin-maillard améliorée, d'autres encore plus tordues l'attendent.

Mais à l'aide de quelques amis qui lui sont restés fidèles, Leïla va arriver à tourner ces jeux à son avantage et à provoquer une véritable révolution parmi les esclaves de Néosalem.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par mediathequedenoyelles

Publié dans #BD

Repost0

Publié le 18 Janvier 2020

 

est une série française dessinée et scénarisée

par Patricia Lyfoung.

 



Au XVIII° siècle, Maud, une jeune fille originaire du Périgord, assiste à l'assassinat de son père. Fille d'un forgeron et garçon manqué sur les bords (son passe-temps préféré est l'escrime), elle parvient à entailler le visage du meurtrier et à lui laisser une vilaine cicatrice. Elle n'aura de répit que lorsqu'elle sera parvenue à venger la mort de son père...
Elle croisera le chemin d'un justicier masqué au grand coeur, le Renard, dont elle tombera amoureuse, et sur lequel elle prendra modèle pour devenir la Rose Écarlate.

Mi-aventure, mi-historique, le scénario de la bande dessinée La Rose écarlate nous rappelle le célèbre Robin des bois : le justicier qui prend aux riches pour donner aux pauvres. Ici, c'est une jeune fille issue d'un milieu modeste qui veut en faire autant mais on devine que cela ne sera pas si simple avec son grand-père paternel à ses côtés.

Les dessins
, mêlant manga et BD franco-belge et possèdant un côté très dessin animé, sont vraiment très réussis avec de nombreuses touches de lumière et l'histoire reste prenante.

Les références historiques sont en toile de fond du récit : l'époque, l'habillement, la vie quotidienne pour le peuple et à l'opposé pour la noblesse.

 

Le personnage de Maud nous attire tout de suite : elle est jeune, jolie, elle n'hésite pas à dire haut et fort qu'elle veut défendre les plus pauvres, elle est courageuse, c'est une battante, elle se moque ouvertement de la noblesse, elle est drôle.

 


 

 

 

Les livres de la série

 

 

Tome 1 :
Je savais que je te rencontrerais

Maud est une jeune fille qui vit dans le Perigord avec son père, forgeron. La jeune fille est un garçon manqué, et manie l'épée très bien, pour ressembler au Renard, ce bandit masqué dont elle est secrètement amoureuse. Son père meurt un soir, assassiné par un bandit qu'elle a réussi à balafrer. Celui ci en voulait aux Carnets d'Orient du père de Maud, ancien grand voyageur. Ayant réussi à sauver le livre, la jeune fille monte à Paris, chez un grand père dont elle ignorait l'existence pour essayer de venger son père.

 

 

 

Tome 2 :
Je veux que tu m'aimes !

Maud a un nouveau visage. Elle est désormais " La Rose écarlate " ! Soutenue par le peuple, elle détrousse les nobles et redistribue leurs richesses aux plus démunis. Sous son déguisement, Maud veut trouver le Renard, brigand qu'elle admire. Mais, aidée par Guilhem dont l'attitude est des plus troubles, elle n'en oublie pas pour autant son objectif principal : retrouver l'assassin de son père. Est-ce le mystérieux baron Albert de Huet ?

 

 

 

 
Tome 3 :
J'irai où tu iras

Maud a découvert le visage de celui qui se cache derrière le nom du Renard. Celui quelle prenait pour un justicier au grand cœur et qu'elle admirait plus que tout n'est autre que Guilhem de Landrey. Blessée dans son orgueil, Maud accepte malgré tout l'aide de Guilhem pour retrouver l'assassin de son père. Leur enquête les mène tous droit vers un incroyable trésor.

 

 

 

 
Tome 4 :
J'irai voir Venise

Maud toujours accompagnée de son fidèle ami Guilhem, compte bien arrêter le baron de Huet dans sa quête du trésor des Templiers. Le baron serait sur le point de s'emparer du dernier objet qui le mènera enfin au butin tant convoité : une clef, symbole de la prospérité de la ville de Venise. En partance pour l'Italie, nos deux héros ne perdent pas leurs bonnes habitudes et profitent du voyage pour revêtir leurs costumes de justiciers.

 
 

 

 

 
Tome 5 :
Je serai toujours avec toi

Toujours sur les traces du baron et de ses acolytes, nos deux justiciers quittent Venise pour Istanbul. Maud en profite pour découvrir palais, étoffes, épices, saveurs et autres merveilles du pays, avec une étrange sensation de déjà-vu...

Mais le répit n'est que de courte durée, la course-poursuite reprend de plus belle et la traversée du désert réservera à la Rose écarlate et au Renard son lot de surprises!

 

 

 

Tome 6 :
Je crois que je t'aime

Seul dans le désert, Guilhem tente de retrouver Maud, enlevée sous ses yeux. Il la croit prisonnière alors que la réalité est tout autre : recueillie par le village de ses ancêtres, la belle découvre ses origines. Elle se plaît parmi les siens et pourtant elle ne cesse de penser à Guilhem.

Mais trêve de rêverie ! La justicière masquée doit se préparer à affronter les frères Huet pour un ultime combat...

 

 

 

 
Tome 7 :
Tu seras toujours à moi

Le jour, Maud et Guilhem préparent leur mariage ; la nuit, ils revêtent leur costume de justicier. Les deux tourtereaux filent le parfait amour. Seule l’approche d’un grand bal met à mal cette certitude. Car Maud ferait mieux de se méfier de l’impétueuse Natalia, porteuse d’une bague ayant appartenu au père de Guilhem.

Maud, qui n’est pas coutumière des bonnes manières, devra se battre en jupon et dentelle !

 

 

 

 
Tome 8 :
Où es-tu ?

Maud est encore sous le choc. Abandonnée devant l'autel de l'église le jour de son mariage, elle ne se remet pas du départ soudain de Guilhem, parti de surcroît avec une autre, la mystérieuse Natalia.

Contre l'avis de son grand-père, Maud part à la recherche de celui qu'elle aime toujours éperdument. Mais Guilhem, alias le Renard, le bandit au grand coeur, semble être devenu un vrai brigand...

 

 

 

 
Tome 9 :
Me pardonneras-tu ?

Alors que Guilhem continue de combattre aux côtés de Natalia dans l'espoir qu'elle le mène jusqu'à son père, Maud ne cesse d'être déçue par le comportement de son bien-aimé.

Pourtant, lorsque ce dernier est fait prisonnier par les Chevaliers teutoniques, elle se précipite et court au-devant de graves dangers, prête à tout pour le sauver, même si cela implique une alliance avec la diabolique Natalia...

 

 

 

 

 
Tome 10 :
Tu aurais dû me laisser mourir

Trahie par Linus Grimaldi, Natalia s’allie à Maud et Guilhem. Ensemble, ils espèrent mettre la main sur la mythique lance de Longinus qui, d’après la légende, abrégea les souffrances du Christ sur la croix. Depuis, il est dit que quelques gouttes du Christ coulent en permanence de la pointe de cette lance et que ces gouttes auraient des vertus de guérison qui dépasse l’imagination. Vous avez dit immortalité ?

 

Les masques sont tombés. Natalia est devenue l’alliée de Maud et Guilhem. Mais seront-ils assez de trois pour éviter les pièges de leurs nombreux ennemis?

 

 

 

 
Tome 11 :
Peux-tu comprendre cela ?

Linus et la reine ont montré leur véritable visage: seule la lance de Longinus les intéresse et ils sont prêts à tout pour l’avoir, y compris laisser mourir Guilhem qui est grièvement blessé.

Alors Maud n’entrevoit qu’une seule solution pour sauver son fiancé: récupérer la fameuse lance qui semble posséder d’immenses pouvoirs de guérison.

 

 

 

 

 
Tome 12 :
Tu m'as ouvert les yeux

Les dernières alliances sont en place. Mais sont-elles solides ? Car jusqu’où un homme, fou d’amour, est-il prêt à aller pour sauver sa femme ? Jusqu’à tuer son propre fils qu’il n’avait plus revu depuis quinze ans ?

Linus et la reine ont pris un peu d’avance sur le groupe de Maud et Guilhem. Leur but : retrouver la fontaine de jouvence et profiter pleinement de ses pouvoirs qui peuvent vous rendre immortel.

Mais nos héros n’ont pas dit leur dernier mot et sont prêts à prendre tous les risques pour empêcher leurs ennemis d’arriver à leurs fins. Jusqu’au sacrifice, si nécessaire...

 

 

 

 

 

Tome 13 :
Elle a tellement changé

Maud a quitté Guilhem et ses proches après l'assassinat de Natalia. En s'isolant, elle est bien décidée à préserver ceux qu'elle aime mais aussi à détruire le Cercle, cette puissante organisation secrète responsable du meurtre de son amie.

Mais pour se venger, est-elle prête à remettre ses valeurs en cause ? En devenant la femme en noir, la Rose écarlate ira-t-elle jusqu'au bout de sa transformation ?

 

 

 

 

Tome 14 :
Elle m'a toujours protégé

La part sombre de la Rose Écarlate, la femme en noir, fait trembler le Cercle mais elle en paie le prix fort. Maud est-elle en train de se perdre elle-même dans sa course à la vengeance ?

Guilhem a sombré dans une tristesse abyssale. Maud l'a quitté, le laissant démuni. Mais Louise refuse de le voir se morfondre quand le peuple, lui, subit de plein fouet les effets de la famine causée par le terrible Cercle.

Ce même Cercle qui a causé la mort de Natalia et dont Maud veut se venger. Mais Guilhem croit encore en Maud et le Renard reprend du service !

 

 

 

 
Tome 15 :
Elle rend le monde meilleur

L’étau des membres du Cercle sur la Rose écarlate, sa famille et ses amis, ne cesse de se resserrer. Notre Rose est bien décidée à ne pas se laisser faire et est prête à tout pour sauver celui qu’elle aime, Guilhem, quitte à y laisser sa propre vie.

Mais les menaces ne concernent pas qu’elle et ses proches : une guerre pourrait également éclater en Europe. Pourra-t-elle l’empêcher ?

 

 

 

 
Tome 16 :
Elle me fait confiance

Le roi Rudolphe est entre la vie et la mort ! C’est l’avenir de la Rurituanie et de l’Europe tout entière qui se joue dans ce minuscule pays. La cupidité pour s’emparer de la pierre philosophale et l’appât du pouvoir pur et simple ont mené les rois Louis et Karl à jouer avec le feu.

Maud va devoir faire preuve de doigté, surtout quand elle découvre que le Cercle est derrière cette machination !

 

 

 

 

 

 

 

Patricia Lyfoung est née à Villeneuve la Garenne dans les Hauts-de-Seine, le 18 décembre 1977. Elle dessine depuis son plus jeune âge et a toujours voulu en faire son métier. Elle a suivi des études en animation aux Gobelins, et ensuite travaillé quelques années dans l'animation mais et est revenu à ce qu'elle préférait, c'est à dire la BD.

En plus de son envie de raconter des histoires et elle voulait s'essayer à une narration franco-belge, loin de ses inspirations manga.
Pour la Rose écarlate, c'est en regardant à la télé, le dessin animé de Lady Oscar qu'est née sa passion pour les costumes et les histoires romantiques. C'est un projet qui date de 4 ou 5 ans. Elle se sentait prête à le dessiner avec l'expérience qu'elle a acquis dans le dessin et avec l'aide et l'encouragement de personnes pour sauter le pas et faire de la BD.

En BD, très inspirée par le manga et sa narration, par des auteurs comme Rumiko Takahashi ou Misturu Adachi , elle aime aussi la BD européenne et ce que peuvent faire Marini, Yslaire ou Gibrat. Elle est également passionnée par le cinéma, par la peinture, et plus spécialement les impressionnistes et les dessins du peintre Ingres. Mais elle pense que la vie en général peut être à elle seule une inspiration, ça peut être des images, des personnes ou des situations.

Sa rencontre avec Philippe Ogaki qui travaille sur la BD des Guerriers du Silence l'a beaucoup aidé sur ses points faibles en dessin : les décors et la couleur. Il lui a permis de se lancer dans le domaine de la BD alors que sa route avait déviée depuis quelques années de cette voie. Aujourd'hui, ils travaillent ensemble et c'est une des personnes (sa place de fiancé aidant) qui est le plus honnête face à son travail et qui n'hésite pas à lui dire ce qui ne convient pas pour qu'elle recommence.

Elle rêve de pouvoir vivre de son travail et avoir le temps de dessiner toutes les histoires qu'elle a dans la tête. Elle aimerait beaucoup faire des dédicaces avec Philippe et pouvoir rester et se déplacer toujours avec lui. Sinon, à part un lapin, ils n'ont pas de projet de bébé.
 

En parallèle à la Rose écarlate elle publie des planches dans un style plus « manga » dans le magazine trimestriel Coyote Mag. La BD s'appelle Strike, c'est une histoire d'amour sur fond de base-ball.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par mediathequedenoyelles

Publié dans #BD

Repost0

Publié le 13 Janvier 2020

 

Cette nouvelle série nous entraîne dans le mystérieux monde de Pandorient, accessible à partir d'une boule de cristal musicale !

Comme de nombreuses autres jeunes héroïnes, la petite Nola va donc se retrouver dans son propre pays des merveilles, afin de voir se révéler à elle ses capacités de sauveuse !

 


Magie, mystères et merveilleux :

la boîte à musique de Carbone et Gijé recèle mille mélodies !

Suivez Nola dans ce nouveau monde fantastique et

plongez avec elle dans un univers tout en poésie et en aventures.

Pandorient vous attend...

 

 

Quel enfant n'a jamais rêvé d'un endroit étrange et mystérieux, à portée de main, dont l'entrée serait facilement accessible ?

C'est le « cadeau » qui attend Nola le jour de ses huit ans. Bien malgré lui, son père va lui offrir l'occasion de découvrir un univers féerique et de marcher dans les pas de sa mère...

Mais est-ce totalement sans danger ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BIENVENUE À PANDORIENT

 

Pour son huitième anniversaire, Nola, petite fille espiègle, reçoit de la part de son père Martin la boîte à musique de sa mère, Annah, récemment décédée. Cette boîte est un symbole pour la petite fille, mais très vite, la fillette croit voir des signes de vie à l'intérieur. Oui, elle ne rêve pas : quelqu'un lui fait signe et lui demande de l'aide. Dès lors, en suivant les instructions d'Andréa, la fille de la boîte à musique, Nola rapetisse, entre dans la boîte et découvre le monde de Pandorient, un monde incroyable... Le temps presse cependant, car Mathilda, la mère d'Andréa et de son frère Igor, est gravement malade... Que lui arrive-t-il ? Aurait-elle été empoisonnée ? L'eau serait-elle contaminée ? Rapidement, les soupçons se confirment. En urgence, les enfants vont s'occuper de Mathilda puis remonter la piste du pollueur sans vergogne... avant que Nola ne regagne sa vie dans son monde, aux côtés de
son père. À moins que tout cela ne fût qu'un rêve... ou pas !

 

 

 

 

 

TOME 2

Magie, mystères et merveilleux : la petite musique de Carbone et Gijé continue d'enchanter quiconque l'entend. Cette nouvelle aventure de Nola au pays fantastique de Pandorient dévoile une partition poétique teintée de périlleux secrets. La gravité n'est d'ailleurs jamais très loin : rackets, attentats... Une façon pertinente d'aborder des thèmes actuels et proches de nous.

Alors, vous aussi, tournez la clef et faites le grand saut !

 

 

LE SECRET DE CYPRIEN

 

Sitôt rentrée de sa première visite à Pandorient, le monde merveilleux de la boîte à musique, Nola ne pense qu'à y retourner. Lorsqu'elle repart en cachette, elle tombe en pleine fête nationale ! Tous les habitants sont en liesse, impatients d'assister à la parade du roi Hectorian Ier.

Mais une affaire plus urgente appelle Nola et ses amis : Cyprien, le fils du sorcier Anton, est devenu la cible de fréquents rackets. Qui est derrière ces chantages ? Et dans quel but ?
Il n'y a pas une minute à perdre, car le danger est bien réel... On en veut au roi !

 

 

 

 

 

 

À LA RECHERCHE DES ORIGINES

 

Cyprien, le fils d'Anton, a découvert le passage entre Pandorient et le monde de Nola ! Curieux, il l'emprunte, mais est heureusement rattrapé par Igor et Andrea. Ils se retrouvent avec Nola avant de repartir rapidement dans leur monde.
Malheureusement, d'autres Pandorientaux ont suivi Cyprien et l'obligent à révéler ce qu'il sait... Cette fois-ci, Nola voit débarquer trois individus qui s'enfuient immédiatement, non sans lui avoir demandé s'ils étaient bien en Pandoccident...
C'en est trop pour Nola qui réclame des explications ! Elle découvre alors que l'histoire de leurs deux mondes - Pandorient et Pandoccident - est plus compliqué et terrible que ce qu'elle supposait.

 

 

 

 

 

 

 

Gijé (de son véritable nom Jérôme Gillet) signe ici sa première bande dessinée. Après un cursus en animation en Belgique et diverses expériences en court-métrage et autres dessins animés, l’illustrateur-infographiste s'est laissé convaincre de s'embarquer dans l'aventure de La boîte à musique. Bien lui en a pris car tout son talent éclate littéralement pour traduire en dessin le monde merveilleux imaginé par Bénédicte Carboneill alias Carbone. Un style vif et lâché, posé sur des décors foisonnants ainsi qu'un gros travail sur les couleurs et la lumière permettent au dessinateur de créer une atmosphère mêlant avec bonheur fantastique et magie. Malgré un léger manque de finesse dans l'encrage, les cinquante quatre planches sont claires, colorées et bien mises en scène. Quelques pleines pages et certains angles de vue risquent notamment de déclencher quelques « oh » et « waouh » parfaitement mérités.

 

Il faut admettre que l'autrice (professeure des écoles lorsqu’elle n'imagine pas des histoires pour faire voyager les enfants) déploie un univers féérique totalement débridé. Un bestiaire fourni et des personnages hauts en couleurs viennent peupler les rues de Pandorient, sorte de village médiéval bariolé, pétillant et bluffant de beauté. Elle déroule une intrigue, basique mais prenante, qui ne laisse que peu de répit au lecteur. Et c'est peut-être dommage. Car cet album introductif n'échappe pas au travers régulier du premier tome d'une série : la double obligation d'en dire assez pour poser le cadre tout en déroulant une histoire complète. Le rythme s'en ressent quelque peu et même si la scénariste du Pass'Temps retombe sur ses pieds sans rien négliger, une petite sensation de trop vite passé pointe, une fois le livre refermé. Preuve aussi que le plaisir procuré par la découverte de ces lieux aurait mérité d'être prolongé.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par mediathequedenoyelles

Publié dans #BD

Repost0