Publié le 31 Juillet 2013

 

 

Nouvelle pour enfants écrite en 2003 par l’auteur anglaise Cressida CowellHarold et les dragons est devenue une véritable saga décalée qui narre les aventures hilarantes d’un jeune garçon peu à l’aise parmi sa tribu. Les vikings virils qui composent son clan ne vivent que pour combattre les dragons et récolter une gloire éternelle.  A l’opposé de cette attitude, Harold va sympathiser avec l’une de ces terrifiantes créatures…

Huit tomes d’Harold et les dragons ont déjà été publiés avec succès en Grande-Bretagne. Avec quelques années de retard, les quatre premières aventures du jeune viking pas comme les autres débarquent enfin en France le 17 mars 2010.

Ces livres pour enfants ne sortent pas en librairie par hasard. Le premier tome, Comment dresser votre dragon, a fait l’objet d’une adaptation en dessin-animé 3D signée DreamworksDragons est sorti sur les écrans français le 31 mars 2010.

 

   Le livre nous raconte l'initiation d'un jeune viking avec un sens de l'humour très aiguisé et de nombreuses péripéties qui fera sourire le jeune lecteur et le tiendra en haleine. 

 

   Harold est le fils d’un grand chef viking. Il est appelé à prendre le relais une fois adulte, à faire la fierté de son clan... mais malheureusement pour lui, la réalité est toute autre ! Il est couard, maigrichon et malin dans un monde viril à outrance et macho à souhait, où les muscles prédominent sur l’intelligence. Il est la risée de tous les camarades de sa promotion, en dehors de Findus qui est encore plus mal loti que lui. On l’appelle Harold l’Incapable, alors quand il se retrouve avec un dragonnet de la taille d’un caniche, il est loin de voir sa condition s’améliorer.

 

   Le récit est ponctué d’humour et de jeux de mots, comme sur les prénoms des protagonistes (Halen le Fétide, les Tronchkeks, le terrible Krachbreze et le dragon Kornebouc, comparé à une chèvre car apparemment végétarien, etc.). Les métaphores dans la narration arrachent un sourire à plus d’une reprise et oui, je l’avoue sans honte, j’ai bien ri en découvrant le guide du professeur Yobbish !! L'idée d’une telle présentation et d’un tel contenu est tout simplement hilarante ! Je me suis également tordue de rire devant le dragonais, la langue employée par les dragons que seul Harold connaît dans la tribu Hooligan.

 

   Alors oui, cela reste un livre très « jeunesse », surtout quand on voit les croquis qui jalonnent les pages et qui font penser à des dessins maladroits d’enfants, mais Cressida Cowell a su maintenir mon intérêt grâce au côté « détente & amusement » et à la morale de l’histoire. Il est bon de raconter aux enfants qu’être différent n’est pas une fatalité, qu’il n’y a pas à en avoir honte, quoi qu’en disent les autres. Elle leur apprend qu’il faut savoir réfléchir avant d’agir, mais qu’il faut aussi savoir faire un pas en avant pour se faire accepter tel que l’on est, se faire respecter malgré tout. Harold et son dragon Krokmou sont atypiques aux yeux des leurs, tant au niveau du physique que du caractère. Mais sans eux, comment se serait terminée cette belle histoire ? Ils ont su rester fidèles à eux-mêmes et aller au-delà du « qu’en dira-t-on ? » pour ce faire.

 

   Un mignon petit récit prônant la tolérance et le respect de la différence, parlant des conflits existant entre action et réflexion, entre les liens du cœur et les us et coutumes d’une tribu qui tient plus que tout à ses traditions.

   Bref, une découverte sympathique et poilante, qui plaira aux amateurs de dragon qui pourront s'entraîner a parler le dragonnais.

 

 

   Harold Horrib' Haddock III fut sans doute le plus grand Viking que la terre ait jamais porté. Chef de guerre, combattant invincible et expert en sciences naturelles, il était célèbre aux quatre coins du monde barbare. Nul n'ignorait sa capacité extraordinaire à contrôler les reptiles les plus terrifiants. On l'appelait avec respect " celui qui murmure à l'oreille des dragons "


 

 

L'auteur

 

Comment dresser votre dragon ? - - - 9782203031593

Tome 1

Comment dresser votre dragon ?

Harold Horrib'Haddock est loin d'être un redoutable Viking ! Bien qu'il soit l'héritier de la tribu des Hooligans Hirsutes, il est chétif et peureux. Seulement voilà, la tradition sur l'île de Beurk, où il vit, repose sur un rite initiatique : les garçons doivent capturer et dresser un dragon. Bravant sa peur et les sarcasmes de ses camarades, Harold réussit à attraper le plus petit des dragons, mais aussi le plus têtu et le plus capricieux. Krokmou, c'est son nom, ne se laisse pas faire...

 

 

 

Harold et les dragons - Comment devenir un pirate - Cressida Cowell - 9782203041356 - 9782203041356

Tome 2

Comment devenir un pirate

 

Savez-vous comment Harold le Viking est devenu un expert en piraterie ? Connaissez-vous le terrible secret de Barbe-Sale le Grave ? Non ? Alors dévorez les Mémoires de Harold, "celui qui murmure à l'oreille des dragons".

 

 

 

 

 

 voici la bande-annonce du film d’animation, qui ne manque pas d’humour !



 

Voir les commentaires

Rédigé par mediathequedenoyelles

Publié dans #Jeunesse

Repost0

Publié le 31 Juillet 2013

 

La  nouvelle collection "Un CD-ROM pour animer ton livre" arrive pour les enfants,

avec 3 titres !

 

 

Après avoir lu l'histoire à votre enfant, il pourra revoir cette merveilleuse histoire qui va s'animer pour son plus grand plaisir sur l'écran de son ordinateur !

Il faut insèrer le CD-ROM dans le lecteur pour CD-ROM de l'ordinateur.

Attendre quelques secondes et  une fenêtre d'introduction s'affichera sur l' écran.

Pour démarrer l'histoire, il suffit de cliquer une fois sur les pages du petit livre qui s'anime dans le coin inférieur droit de cette fenêtre.

Et n'oubliez pas de mettre le volume du son de l'ordinateur.

Bon amusement !

 

Zoé la pipistrelle   

Le petit poney d'Ilona   

Miroux l'écureuil   

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par mediathequedenoyelles

Publié dans #Jeunesse

Repost0

Publié le 31 Juillet 2013

 

Un bon moment d'aventure et de détente pour les jeunes lecteurs !

 

 

 

L'époque médiéval a aussi ses agents secrets et Yvain de Bréa, dit Le Félin est l'un d'entre eux. Accompagné de Gilles d'Estrée, son ecuyer et entouré de Maître Pirus, d'Isabeau et du seigneur Hugues de Montbrisac, il résoud des mystères et arrête les malfrats. Le lecteur plonge dans de perilleuses aventures.

 

La série des Le Félin, agent secret médiéval, est sans doute le livre d'Arthur Ténor le plus connu. Et pour cause, à peine commence ton la lecture d'une des aventures de Le Félin que l'on est totalement captivé. Il n'est donc pas étonnant que les jeunes adorent, garçons ou filles.
L'écriture d'Arthur Ténor est très humoristique et aussi haletante. Les actions s'enchaînent et jamais l'on ne s'ennuis execpté pour certains passages heureusement forts courts !
Globalement la lecture de Le Félin est facile et offre de nombreux dialogues. 
Le Félin c'est un peu le James Bond du Moyen-Âge comme disent certains, c'est aussi un héros attachant qui on espère vivra encore beaucoup d'aventures !
Les livres s'accompagnent aussi d'illustrations, pour mieux nous plonger encore dans l'univers de Le Félin.

 

 

 

Voici donc les aventures du chevalier au heaume à tête de panthère.


Le héros de cette série, Yvain de Bréa alias le félin, est présenté comme un agent secret médiéval. Il est aidé dans ses missions par la belle Isabeau et un inventeur de génie qui conçoit toutes sortes de gadgets, tels que les " griffes rétractiles " situées dans les gantelets et permettant au chevalier de gravir des murailles. Tous ces éléments rappellent un célèbre espion hollywoodien qui n’est autre que James Bond. Les similitudes permettant de faire cette comparaison ne proviennent pas particulièrement de la description du héros principal, mais plutôt du personnage de maître Pirus et de ses fameuses inventions.

Ce récit se présente comme une quête dont la structure s’apparente à celle du conte. Les héros doivent franchir toute une série d’épreuves avant de mener à bien leur mission et de résoudre le mystère. Le félin, maître Pirus et ses compagnons vont devoir rejoindre Paris en échappant aux mystérieux cavaliers, puis trouver la maison de l’alchimiste dans le dédale des rues de Paris, mais aussi délivrer les deux savants victimes d’un enlèvement... Après avoir surmonté toutes les épreuves avec succès la situation des personnages principaux a évolué de manière positive. François de Molène grièvement blessé au début de l’histoire est rétabli et épouse Francine, la jeune femme qui l’a soigné. De même Gilles, le jeune écuyer " est en pleine période d’anxiété amoureuse. Il craint de ne pas être assez joli garçon, ni assez valeureux, pour attirer l’intérêt des demoiselles ". Au cours de ce périple il rencontre l’amour en la personne de Princesse, jeune fille des rues dont il fait connaissance dans la capitale. Enfin, les deux savants parviennent à percer le mystère des hiéroglyphes quelques 500 ans avant Champollion et découvrent ainsi le secret du papyrus.

 

L’auteur situe l’action dans un contexte historique et ses personnages vont être les témoins de l’arrestation des templiers sur ordre de Philippe le Bel. L’auteur mélange habilement faits historiques et fiction. Les protagonistes vont être amenés à rencontrer des personnages ayant réellement existé tels que Philippe le Bel, Guillaume de Nogaret ou encore Jacques de Molay. A travers ce récit d’aventures, le lecteur découvre également les causes et le déroulement de l’arrestation des templiers.


L’auteur fait renaître cette époque en décrivant l’effervescence de la capitale. Il décrit l’encombrement des rues, la densité des maisons, les multiples échoppes. Isabeau fait un véritable "shopping" dans les échoppes d’étoffes, de bijoux, de parfums, tandis que Gilles s’intéresse aux jongleurs et " au fourneau en plein air d’un marchand d’oublis ". Cette description de Paris s’inscrit dans une époque ancienne mais par bien des aspects elle apparaît très contemporaine.


La qualité des illustrations, de toutes évidences numériques, contribue à capter l’attention et l’intérêt du lecteur. Chaque début de chapitre est orné d’une image. L’illustration figurant sur la première de couverture résume bien l’histoire. Au premier plan on aperçoit le félin en armure tenant en main son épée. A ses côtés maître Pirus consulte avec attention le papyrus. Le chevalier de Bréa fixe du regard un cavalier brandissant une lance. En arrière plan se dresse la cathédrale Notre Dame de Paris. Rien qu’en observant cette couverture le lecteur peut se faire une idée assez précise de l’intrigue et du lieu de l’action.

 

 

Dans cette série où chaque épisode forme une unité à part entière, nous retrouvons une figure bien connue du cinéma : James Bond. En effet, le Félin est un chevalier beau, séduisant, mystérieux, faisant chavirer le cœur des gentes damoiselles. M est ici représenté en la personne d’Hugues de Montbrisac, le suzerain du Félin. Q est ici bien entendu incarné par le génial savant Maître Pyrus qui invente des gadgets tous plus farfelus les uns que les autres mais qui se révèlent d’une grande utilité. Isabeau de Montbrisac fait une parfaite James-Bond-Girl, amoureuse du Félin, toujours prête à lui venir en aide. Quant à Money Penny, on la retrouve sous les traits... de Gilles. Il est toujours présent aux côtés du Félin, il est gaffeur.

 

Le vieux templier recueilli par le seigneur Hugues est malade de la peste ! La rumeur court dans les rues, et la panique s'empare de la population ! Pour éradiquer l'épidémie, une armée de villageois menace de mettre le feu au château... Les Montbrisac résisteront-ils ? L'heure est grave. Car le Félin et ses compagnons ressentent bientôt, eux aussi, les effets de la mystérieuse fièvre...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le carnaval de Montferrand bat son plein ! Pourtant, la fête tant attendue tourne mal : une bande de pillards infiltre le cortège et dépouille les bourgeois ! Plus grave encore : de puissants seigneurs disparaissent mystérieusement... Le Félin, déguisé en ombre, se glisse dans la foule bigarrée. Démasquera-t-il les malandrins avant qu'il ne soit trop tard ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On a dérobé le précieux talisman du prince Vlad ! Celui qu'on surnomme le monstre des Carpates est prêt à tout pour le récupérer ! Ayant retrouvé la trace de son inestimable bijou, il marche vers Montbrisac à la tête d'une armée de guerriers sanguinaires. Le chevalier Yvain de Bréa, dit le Félin, ne peut compter que sur sa ruse pour le combattre. Mais peut-on vaincre un monstre ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

An de grâce 1307, Philippe le Bel règne sur la France. Maître Pirus doit se rendre à Paris au plus vite pour venir en aide à son ami l'alchimiste Algarante. C'est escorté par le Félin, son fidèle écuyer Gilles et la belle Isabeau, fille du seigneur 
de Montbrisac, qu'il fait son entrée dans la capitale du royaume. Isabeau et Gilles sont émerveillés, mais le Félin est inquiet. Il a raison, le danger rôde...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans une région humide et sombre du sud de la Loire, des villageois disparaissent mystérieusement, comme happés par les marais. La population est terrorisée. Y aurait-il un monstre, caché parmi les hautes herbes ? Pour résoudre ce mystère, le Félin et ses acolytes vont s'enfoncer dans les marécages. Mais ils ne savent pas encore que les spectres du village fantôme rôdent...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors qu'il file sur son traîneau, au milieu de la campagne enneigée, le père Nicolas fait une surprenante rencontre :
Sa Sainteté le pape Clément V. Ils sont accueillis au château de Montbrisac où les
 préparatifs de Noël vont bon train. 
Oui, mais voilà que la bourgade de Neuville-les-Près prétend elle aussi accueillir le pape. Le Félin est chargé de raccompagner l'hôte de Montbrisac en Avignon afin de mettre fin à cette mascarade...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les épisodes de cette série peuvent se lire indépendamment les uns des autres. En effet, les relations existantes entre les protagonistes sont rappelées dans chacun des titres.

Le vocabulaire et l’action ne paraissent pas du tout anachroniques. Arthur Ténor emploie un vocabulaire spécifique au Moyen-Âge, vocabulaire qu’il explicite bien entendu chaque fois que les termes paraissent poser problèmes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par mediathequedenoyelles

Publié dans #Jeunesse

Repost0

Publié le 7 Juillet 2013

 

A l'occasion de notre dernière permanence annuelle,

certains adhérents ont fait le plein de lecture pour les vacances !

 

  

 

Une occasion de boire le pot de fin d'année entre adhérents et bénévoles,

et avec la participation de Monsieur le Maire !

 

  

 

Pour ceux qui n'ont pu venir ce samedi,

notre médiatèque sera aussi ouverte, pendant les vacances :

 

Les samedis 20 et 27 juillet de 11h30 à 12h45

Les mardis 6 et 20 août de 16 H 30 à 17 H 30


Ouverture de rentrée: 

à partir du mardi 3 septembre 2013 aux horaires habituels

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par mediathequedenoyelles

Publié dans #Actualité

Repost0