Publié le 31 Janvier 2013

 

Les 044

de février 2013


 

 

Pour retrouver les nouveautés de janvier,

cherchez une pastille bleue !

 

 

 

 

 

Cet été-là

AuteurCouverture de Cet été-là

Nous sommes à Tathmoye, petite ville d'Irlande, dans les années 1950. Lors des obsèques de la vieille et riche Mrs Connulty, Ellie, seconde épouse du fermier Dillahan, rencontre Florian Kilderry. Il photographie les endeuillés, les femmes, le cimetière, la ville. 
L'amour s'empare d'eux. Ellie croit qu'elle va rompre avec la monotonie de sa vie, avec la tendresse sans relief et pourtant sincère de son époux. Mais Florian, jeune homme depuis peu orphelin, ne songe qu'à quitter l'Irlande pour l'Amérique et ses nouveaux horizons, libre de toute attache. L'amour pour lui ne durera qu'un été, mais pour Ellie il sera celui d'une vie. Elle ne se remettra peut-être jamais du départ de son amant. À moins que son souvenir l'aide à continuer à vivre... 
Un amour, un été, en Irlande dans les années 1950 entre une jeune fermière mariée et un homme libre. Il n'est que de passage, elle croit en l'éternité d'un sentiment. Cet été-là est sans aucun doute l'un des plus beaux romans de William Trevor, avec
 En lisant Tourgueniev (Libretto, 2001). L'auteur nous livre une histoire inoubliable et une héroïne magnifique. En décrivant l'indicible, l'impalpable, il se fait l'égal d'un Tchekhov ou d'une Katherine Mansfield.

 

 

 

Les Apparences

Auteur

« À quoi penses-tu ? Comment te sens-tu ? Qui es-tu ? Que nous sommes-nous fait l’un à l’autre ? Qu’est-ce qui nous attend ? Autant de questions qui, je suppose, surplombent tous les mariages, tels des nuages menaçants. »

Amy, une jolie jeune femme au foyer, et son mari Charlie, propriétaire d’un bar, forment, selon toutes apparences, un couple idéal. Ils ont quitté New York deux ans plus tôt pour emménager dans la petite ville des bords du Mississipi où Charlie a grandi. Le jour de leur cinquième anniversaire de mariage, en rentrant du travail, Charlie découvre dans leur maison un chaos indescriptible : meubles renversés, cadres aux murs brisés, et aucune trace de sa femme. Quelque chose de grave est arrivée. Après qu’il a appelé les forces de l’ordre pour signaler la disparition d’Amy, la situation prend une tournure inattendue. Chaque petit secret, lâcheté, trahison quotidienne de la vie d’un couple commence en effet à prendre, sous les yeux impitoyables de la police, une importance
inattendue et Charlie ne tarde pas à devenir un suspect idéal. Alors qu’il essaie désespérément, de son côté, de retrouver Amy, il découvre qu’elle aussi cachait beaucoup de choses à son conjoint, certaines sans gravité et d’autres plus inquiétantes. Si leur mariage n’était pas aussi parfait qu’il le paraissait, Charlie est néanmoins encore loin de se douter à quel point leur couple soi-disant idéal n’était qu’une illusion.

 

 

 

Notre-Dame du Nil

Auteur

Au Rwanda, un lycée de jeunes filles perché sur la crête Congo-Nil, à 2 500 mètres d'altitude, près des sources du grand fleuve égyptien. Les familles espèrent que dans ce havre religieusement baptisé Notre-Dame du Nil, isolé, d'accès difficile, loin des tentations de la capitale, leurs filles parviendront vierges au mariage négocié pour elles dans l'intérêt du lignage. Les transgressions menacent au cœur de cette puissante et belle nature où par ailleurs un rigoureux quota " ethnique " limite à 10 % le nombre des élèves tutsi. Sur le même sommet montagneux, dans une plantation à demi abandonnée, un " vieux Blanc ", peintre et anthropologue excentrique, assure que les Tutsi descendent des pharaons noirs de Méroé. Avec passion, il peint à fresques les lycéennes dont les traits rappellent ceux de la déesse Isis et d'insoumises reines de Candace sculptées sur les stèles, au bord du Nil, il y a trois millénaires. Non sans risques pour la jeune vie de l'héroïne, et pour bien d'autres filles Prélude exemplaire au génocide rwandais, le huis clos où doivent vivre ces lycéennes bientôt encerclées par les nervis du pouvoir hutu, les amitiés, les désirs et les haines, les luttes politiques, les complots, les incitations aux meurtres raciaux, les persécutions sournoises puis ouvertes, les rêves et les désillusions, les espoirs de survie, fonctionne comme un microcosme existentiel fascinant de vérité, décrit d'une écriture directe et sans faille. Scholastique Mukasonga, rescapée du massacre des Tutsi, nous donne ici son premier roman, où des jeunes filles à mains nues tentent d'échapper à l'Histoire monstrueuse qui a décimé sa propre famille.

 

 

 

Rien ne s'oppose à la nuit

Auteur

« La douleur de Lucile, ma mère, a fait partie de notre enfance et plus tard de notre vie d’adulte, la douleur de Lucile sans doute nous constitue, ma sœur et moi, mais toute tentative d’explication est vouée à l’échec. L’écriture n’y peut rien, tout au plus me permet-elle de poser les questions et d’interroger la mémoire. 
La famille de Lucile, la nôtre par conséquent, a suscité tout au long de son histoire de nombreux hypothèses et commentaires. Les gens que j’ai croisés au cours de mes recherches parlent de fascination ; je l’ai souvent entendu dire dans mon enfance. Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. Aujourd’hui je sais aussi qu’elle illustre, comme tant d’autres familles, le pouvoir de destruction du Verbe, et celui du silence. 
Le livre, peut-être, ne serait rien d’autre que ça, le récit de cette quête, contiendrait en lui-même sa propre genèse, ses errances narratives, ses tentatives
 inachevées. Mais il serait cet élan, de moi vers elle, hésitant et inabouti. » 

Dans cette enquête éblouissante au cœur de la mémoire familiale, où les souvenirs les plus lumineux côtoient les secrets les plus enfouis, ce sont toutes nos vies, nos failles et nos propres blessures que Delphine de Vigan déroule avec force.

 

 

 

La Ballade de Lila K

Auteur

La ballade de Lila K, c’est d’abord une voix : celle d’une jeune femme sensible et caustique, fragile et volontaire, qui raconte son histoire depuis le jour où des hommes en noir l’ont brutalement arrachée à sa mère, et conduite dans un Centre, mi-pensionnat mi-prison, où on l’a prise en charge. 
Surdouée, asociale, polytraumatisée, Lila a tout oublié de sa vie antérieure. Elle n’a qu’une obsession : retrouver sa mère, et sa mémoire perdue. Commence alors pour elle un chaotique apprentissage, au sein d’un univers étrangement décalé, où la sécurité semble désormais totalement assurée, mais où les livres n’ont plus droit de cité. Au cours d’une enquête qui la mènera en marge de la légalité, Lila découvrira peu à peu son passé, et apprendra enfin ce qu’est devenue sa mère. Sa trajectoire croisera celle de nombreux personnages, parmi lesquels un maître érudit et provocateur, un éducateur aussi conventionnel que dévoué, une violoncelliste neurasthénique en mal d’enfant, une concierge vipérine,
 un jeune homme défiguré, un mystérieux bibliophile, un chat multicolore...

Roman d’initiation où le suspense se mêle à une troublante histoire d’amour, La ballade de Lila K est aussi un livre qui s’interroge sur les évolutions et possibles dérives de notre société.

 

 

 

 

 

TOP SANTE n° 269 (février 2013)

Envie de maigrir ? Dukan ou weight watchers : le quel choisir ? à chaque profil sa méthode, nos menus pour s'y mettre

  • Polémique : huile de palme ce qu'il faut savoir
  • Dossier actu : Pilule
    - Quels risques ?
    - Pour qui ?
    - Comment choisir ?
  • En cadeau : votre mini-guide à conserver !
  • Stop à l'anxiété ! : les solutions douces pour se détendre
  • Presbytie : la technique du laser progresse encore
  • Vitamine C : les doses conseillées remises en question
  • Antirides : le guide des plus performants
  • Hallux Valgus : la chirurgie du pied se perfectionne

 

 

 

 

L'AMI DES JARDINS ET DE LA MAISON


Des conseils de jardinage en or


Pour celles et ceux qui ont le jardinage dans l'âme. Découvrir les jardins et les conseils de passionnés comme eux, s'informer des dernières nouveautés horticoles, glaner des idées d'aménagement simples et accessibles, des conseils concrets avec un carnet didactique.

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par mediathequedenoyelles

Publié dans #nouveautés

Repost 0

Publié le 30 Janvier 2013

40e Angoulême

 

 

 

Du 31 janvier au 3 février se tiendra la 40ème édition du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême.

 

Jean-Claude Denis a créé une affiche crépusculaire avec une lune dans laquelle sont représentés les personnages des précédents présidents. Comme pour célébrer leur rayonnement dans le monde.DR

 

Une occasion  pour vous, jeunes et moins jeunes,

de (re)découvrir notre rayon de BD.


Photos-de-la-med 2842


Venez nous donner vos impressions,vos envies, vos conseils sur d'éventuels achats dans le domaine de la BD .

Nous serons heureux d'être à votre écoute, pour rajeunir notre rayon !


 

                         

 

 

Manifestation bédéphile la plus importante au monde, le Festival International de la bande dessinée accueille près de 6000 professionnels de la bande dessinée du monde entier ! et plus de 220 000 visiteurs chaque année dans plus de 20 sites différents sur la ville d'Angoulême !

 


Depuis sa création en 1973, le Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême est devenu le rendez-vous incontournable des amoureux de la BD.
Aussi convivial que célèbre et réputé, il révèle chaque année au public foule de jeunes talents prometteurs.

 

 

 

Il était une fois … trois amis…et ils créèrent un festival de la BD à Angoulême… c'était en 1969 !

Quelques expos et conférences plus tard, quelques auteurs et dessinateurs célèbres plus loin…le Festival International de la Bande dessinée était né et en janvier 1974, tous les grands auteurs sont là, la presse nationale suit et le public est au rendez-vous : plus de 10 000 personnes en 3 jours !
Angoulême, ville de la BD venait de sortir de sa bulle !

 

 

 

  Voici la sélection 2013 

 

 

 

 

 

 Un parcours de murs peints unique au monde

Les murs peints

Angoulême ville de la bande dessinée et de l'image, se devait d'imprimer une image « BD » à la cité.
D'abord en centre ville puis aux entrées de ville, les murs peints s'étendent aujourd'hui sur les quartiers.
Ils font l'objet d'un parcours touristique composé actuellement d'une vingtaine de murs peints réalisés par la « Cité de la Création », association de « muralistes ». Angoulême est la seule ville où ces artistes développent une politique globale sur plusieurs années.

Circuit murs peints en téléchargement

 

 

Les plaques de rues

En plus des murs peints, plus de mille plaques de rues ont été installées sous formes de « bulles » depuis 1997.


La BD dans la ville toute l'année

Nos bus sont de toutes les couleurs et parés de personnages de Bande Dessinée

 

 

Et nos boites aux lettres font des infidélités au jaune de La Poste !

 

 

 

la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image

 

Implantée dans trois superbes bâtiments au cœur de la ville, bordant le fleuve Charente ou le surplombant, la Cité se positionne comme l'une des principales références internationales dans les domaines de la bande dessinée et de l'image et fait vivre la bande dessinée à Angoulême tout au long de l'année.

 

 

 

 

le musée de la bande dessinée

 

D'anciens chais restaurés abritent depuis 2009 le nouveau musée de la bande dessinée, qui présente ses collections exceptionnelles de planches originales, dessins et objets dérivés, qui en font l'un des premiers fonds publics au monde dans le domaine.

Cet équipement labellisé "Musée de France" couvre l'histoire du Neuvième Art de ses origines à nos jours, fait découvrir les coulisses et le processus de la création à travers des documents rares et met en valeur des planches d'anthologie des plus grands maîtres ainsi que des objets dérivés. Il permet une meilleure connaissance d'un art populaire majeur de notre époque, son histoire, ses techniques et son esthétique, grâce à une scénographie originale et novatrice.

 

 

 

 

 

 

 

Découvrez nos articles de notre Blog sur la BD !!!

Voir les commentaires

Rédigé par mediathequedenoyelles

Publié dans #Actualité

Repost 0

Publié le 22 Janvier 2013

 

 

 

Une belle et grande histoire.

 

J'ai été touché par ce court métrage. Il montre comment le livre peut colorer la vie des gens. Et la façon dont un ouvrage doit être lu.

Cela peut (re)donner goût à la Lecture !

 

 

 

 

 

Les livres fantastiques volants de M. Morris Lessmore.


 

 

Inspiré, dans des mesures égales, par l'ouragan Katrina, Buster Keaton, Le Magicien d'Oz, et un amour pour les livres, «Morris Lessmore » est une histoire de personnes qui consacrent leur vie aux livres et des livres qui reprennent la faveur.


 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par mediathequedenoyelles

Repost 0

Publié le 22 Janvier 2013

 

 

5413170100138_1.jpg 9782800146836-G.JPG

 

Chapeau mou, imper mastic, solex et lunettes rondes sont les accessoires fétiches du très parisien Jérôme K. Jérôme Bloche qui, sous ses airs potaches, dissimule un redoutable esprit de déduction.

 


Une silhouette. Chapeau informe, imper mastic qui brasse l’air comme les ailes d’un pélican, le tout propulsé par un Solex poitrinaire : 

 

Jérôme K. Jérôme Bloche est un héros de bande dessinée unique en son genre.

Il ne répond pas à la définition traditionnelle du "héros", solide et sûr de lui.

C'est un maladroit. Descendre un escalier se transforme en cascade cinématographique ; une enquête dans le brumes du Nord en symphonie d'éternuements...

 

      J.K.J. Bloche vit ! Ici et maintenant. On ne voit que lui et sa démarche houleuse et élastique, tellement semblable à celle de Monsieur Hulot, le héros de Jacques Tati.

Si J.K.J. et Hulot partagent quelques traits de famille, les références de notre détective sont d'un autre ordre : les privés dans les films noirs américains, les héros de Raymond Chandler, Humphrey Bogart et Robert Mitchum, voilà son panthéon bien à lui !

 


Jérôme K. Jérôme Bloche, détective du quotidien

 

Arrêtons-nous un instant sur une série discrète, au trait réaliste bien vivant, qui prend nos villes et villages comme cadre contemporain : Jérôme K. Jérôme Bloche.

        Ce détective binoclard, créé par Alain Dodier, Makyo et Serge Le Tendre dans leJournal de Spirou au début des années 80, parcourt son petit quartier sur son petit solex (et non son vélo) et résout les petits mystères des petites gens avec tendresse, en s'exposant parfois plus que de raison, entraînant même sa compagneBabeth dans des aventures colorées.

Le regard de Dodier (le plus souvent en solo désormais), qui compose toujours des intrigues crédibles mettant en présence des personnages réalistes de tous les âges et de toutes les conditions physiques, se place systématiquement à hauteur d'homme - il ne faut pas s'attendre à des effets de style qui pollueraient le déroulé des récits, ni à des raisonnements ou à des exploits surhumains.

Le détective Bloche n'est pas un foudre de guerre et il donne souvent l'impression de jouer au détective davantage que d'en être un, dans une veine classique s'entend.

Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas de suspens ou de tension, bien au contraire. Dodier inscrit son détective dans une veine réaliste du polar contemporain, ce qui n'exclut pas l'humour ou un certain décalage, comme dans les romans à succès de Fred Vargas par exemple. 

Engoncé dans un vieil imperméable, coiffé de l’indispensable feutre, il tente, tant que faire se peut, de résoudre des énigmes toujours passablement embrouillées. Circulant sur un solex, cet amateur de café au lait et de tartines beurrées souffre d’une distraction rare et n’offre que de lointains rapports avec ses illustres prédécesseurs. 

Heureusement, Babette, sa fiancée, veille. Cette énergique jeune fille joue les anges gardiens auprès du lunaire Jérôme. À l’opposé des “Supermen” de l’investigation, Jérôme K. Jérôme Bloche pratique un humour tendre et n’aspire qu’à la tranquillité : le comble pour un privé.

 

Les albums dans votre médiathèque :

 

1. L’Ombre qui tue

425x584 - Jérôme K. Jérôme Bloche L'ombre qui tue

Paris tremble. Une inflation de fléchettes empoisonnées fait monter le cours de la mort. Le tueur ne manque pas de panache : des témoins ont aperçu une ombre emplumée, sarbacane en bataille. Avec ça, doté d’une stupéfiante agilité.

Démasquer ce flamboyant assassin, tel est le devoir de vacances confié à Jérôme K. Jérôme Bloche par le professeur Maison, fondateur d’un cours de détective par correspondance.  Les travaux pratiques commencent mal : Maison meurt, victime de la pluie de fléchettes qui empoisonnent l’atmosphère de la capitale française. Au seuil de la mort, le professeur fait part de ses soupçons à Jérôme, arrivé trop tard pour empêcher le coup fatal : le coupable est un des élèves du cours par correspondance !

L’ombre qui tue prend corps ; Jérôme se jure de lui donner un visage. À condition de ne pas oublier une règle fondamentale : c’est méchant, une ombre aux abois.

 


3. À la vie, à la mort

400x548 - Jérôme K. Jérôme Bloche A la vie, à la mortUn coin de voile levé sur les origines de Jérôme.

C’est un homme du Nord. De Bergues, une bourgade dont les visiteurs citadins évoquent les pavés glissants même par grand beau temps, les lanternes muettes, le beffroi, les rues ankylosées. L’ennui. Une petite ville  dont les habitants se connaissent tellement bien qu’ils peuvent se permettre de ne plus s’adresser la parole pendant des générations. Pourtant, il s’en passe des choses, à Bergues. À peine débarqué chez son oncle Sébastien Bloche, Jérôme découvre qu’un maître-chanteur fait passer à la caisse les notables du lieu. Faut-il préciser que le corbeau n’est pas comme les autres ? Il y a du Robin des Bois en lui, puisqu’il distribue aux laissés-pour-compte l’argent extorqué aux nantis. Conseiller municipal de Bergues, Tonton Sébastien n’ignore rien de ce petit jeu. Et quand une lettre concernant son propre passé lui tombe entre les mains, il doit reconnaître que le maître-chanteur est fichtrement bien renseigné. Trop bien. La grisaille du Nord vire parfois au rouge sang...

 

11. Le Coeur à droite

508x700 - Jérôme K. Jérôme Bloche Le cœur à droiteJérôme K. Jérôme Bloche nourrit un rêve secret : écrire ce roman policier qui encombre son disque dur mental depuis des temps immémoriaux. Sa plus grande angoisse, ce n’est pas la page blanche : c’est relire la page noircie.

À part cela, on le sait un privé pas comme les autres. Par exemple, croise-t-il le chemin d’un S. D. F. qu’il lui offre le gîte dans son douillet petit appartement, au sixième du 39 de la rue Francœur.  Le bonhomme s’appelle Charlemagne, ce qui lui va bien, rapport à la barbe fleurie. Dans son sac, un manuscrit. Jérôme le dévore en une nuit — le thriller de l’année ! Une gifle pour un auteur en panne d’écriture ! Pas rancunier devant le talent des autres, il envoie le chef- d’œuvre à un éditeur qui le transforme en best-seller. Le bonheur, quoi.  

Sauf pour Charlemagne, qui n’apprécie pas du tout. En un mot comme en cent, Jérôme a encore gaffé. Et les ennuis peuvent commencer.

345x500 - Jérôme K. Jérôme Bloche Un fauve en cage

 

14. Un fauve en cage

L'épicerie de Burhan Seif el Din est une véritable caverne d'Ali Baba. On y trouve tout et n'importe quoi. Et même n'importe qui. Des voleurs, en l'occurrence. Casqués, tout de cuir vêtus, les voyous menacent l'épicier et frappent une jeune cliente. Choquée, celle-ci ne se rappelle ni son nom ni son adresse. Mémoire brisée. Dès lors, Jérôme K. Jérôme Bloche, déctective au grand cœur, s'évertue à renouer le fil interrompu des souvenirs de la jeune femme. Il n'aurait pas dû.

 

 

 

L'auteur  ALAIN DODIER

 

Né à Dunkerque le 2 mai 1955, Alain Dodier ne garde aucun souvenir d’une époque où la bande dessinée n’aurait rien représenté pour lui. Tout petit déjà, il s’entraîne à reproduire les personnages du JOURNAL DE MICKEY, avant d’avoir accès à une bibliothèque bourrée de bandes dessinées où il passe des journées à tout dévorer. Ses meilleurs copains s’appellent alors Gaston ou Lucky Luke. 

Très vite, il soumet tout à sa passion. À six mois du bac, il abandonne le lycée et profite des quelques semaines qui le séparent de l’examen pour dessiner intensivement ! Il ne sera pas bachelier, mais auteur de bande dessinée. 

Ses premières planches paraissent dans le fanzine FALATOFF en 1973, puis dans la “Carte Blanche” de SPIROU. Pour vivre, il devient facteur auxiliaire : il faut se lever tôt, mais ça laisse du temps pour dessiner.  

C’est dans PISTIL, magazine écologiste, qu’il débute comme professionnel avec des gags animaliers (“Marty et Titine”) et une série policière (“Janotus, agent spécial”). 

Son association avec Makyo — un presque voisin — donne naissance à deux séries : le fantaisiste “Gully” et, dans un registre plus réaliste, “Jérôme K. Jérôme Bloche” en 1982. Serge Le Tendre se joint à eux pour conter les premières aventures de ce dernier. 

Une fois l’univers de Jérôme bien en main, Dodier devient auteur complet d’une série dont le personnage ressemble de plus en plus à son père spirituel. Ils font chaque jour leur footing sur la même plage de Malo-les-Bains ! Dodier est un admirateur d’Humphrey Bogart et de Robert Mitchum, Jérôme exerce donc la profession de détective privé. 


 

Voir les commentaires

Rédigé par mediathequedenoyelles

Publié dans #BD

Repost 0